Menu de l'IBV logo de l'IBVISION
Une question ?
Un rdv ?
Calendrier
Contactez-nous dès maintenant

Les techniques lasers de chirurgie refractive

Le LASIK : Laser In Situ Keratomileusis

L’histoire du Lasik remonte à 40 ans. La technique n’a cessé de s’améliorer avec le temps. En 1988, un laser à Excimer a été utilisé pour la première fois. Le principe de cette technique consiste à découper un capot cornéen, avant que le laser Excimer ne procède au traitement du défaut visuel lui-même. Il existe deux méthodes de découpe du capot cornéen : Mécaniquement avec un Microkeratome, ou par laser avec le laser Femtoseconde.
La découpe mécanique du Microkeratome
C’est une lame qui découpe une partie circulaire de l’épithélium cornéen. La découpe est incomplète pour permettre de préserver une charnière qui maintient le capot fixé à la cornée. Ce capot est soulevé pour effectuer le traitement au laser, et sera ensuite rabattu. La chirurgie refractive est pratiquée par un chirurgien ophtalmologiste, seul habilité à utiliser le lasik afin d'opérer l'oeil myope, l'oeil hypermetrope, astigmate, et presbyte.
Lasik de l'Institut Bordelais de la vision

La découpe laser du laser Femtoseconde

On découpe un capot cornéen avec les mêmes caractéristiques que pour la découpe mécanique. La différence est qu’il est plus précis, plus sécuritaire et que la lésion est minime. Tous ces éléments permettent d’avoir une guérison encore plus rapide. Le Lasik permet de corriger les myopies (jusqu’à ­12 dioptries), les hypermétropies (jusqu’à - 6 dioptries), et les divers astigmatismes.
Remarque :
Ces valeurs d’amétropie (défaut visuel), sont des valeurs approximatives. Dans certains cas on pourra opérer au-delà de ces valeurs, et à l’inverse dans d’autres on ne pourra pas intervenir même si cette valeur n’est pas atteinte. C’est un ensemble de paramètres qui permettent d’intervenir, ou non. Notamment l’épaisseur de la cornée et l’état général de l’œil (fond d’œil), en plus de cette valeur d’amétropie. C’est la raison pour laquelle la consultation préopératoire chez l’ophtalmologue est primordiale avant toute chose.

Procédure

La chirurgie se fait en ambulatoire sous anesthésie locale (avec une goutte d’anesthésique dans chaque œil comme pour la PKR).
L’intervention ne dure qu’une dizaine de minutes pour chaque oeil. (Il est fréquent que lorsque les deux yeux doivent être opérés, ils le soient en même temps).
Le patient est en position allongée et doit fixer un point lumineux situé au-dessus de lui. L’oeil est maintenu ouvert grâce à un écarteur dont la pose sur l’œil est indolore.

Le Lasik avec découpe au microkératome

Dans une première phase, le capot cornéen est réalisé au moyen du micro kératome, on conserve une charnière qui maintient le capot fixé à la cornée. Ce capot est soulevé pour permettre aux rayons du laser Excimer de procéder à l’ablation du lit stromal avec une précision micrométrique et est ensuite remis en place. La période critique pendant laquelle le laser agira sur les tissus et pendant laquelle le patient doit fixer le centre du microscope, est de moins d’une trentaine de secondes. Sachant que les lasers modernes sont équipés d’un eye­tracker.
Cet instrument permet de suivre le regard du patient : 400 fois par seconde la position du laser est modifiée en fonction du moindre mouvement de l’œil.


Le Lasik « 100% laser », ou FEMTOLASIK

Le lasik est LA technique révolutionnaire. L'Institut Bordelais de la Vision possède les laser Femtoseconde et laser Excimer, qui peut enlever la myopie, l'hypermetropie, l'astigmatie, ainsi que la presbytie.


Pour en savoir plus :

PKRIntervention